Les sociétés de télésurveillance ont-elles une convention avec la police ?

Faux ! A&T est l’unes des très rares sociétés d’alarme et télésurveillance à disposer d’une convention annuelle avec les Ministères de l’Intérieur et de la Défense qui est renouvelée chaque année sur chaque département couvert par la Télésurveillance Active.

Celle-ci prévoit la mise à disposition d’une ligne téléphonique dédiée avec le centre de commandement des Forces de l’ordre et assure l’intervention de la police et gendarmerie nationales sur les lieux après levée de doute avérée (audio et vidéo) selon l’article 16-1 de la loi 83-629 du 12 juillet 1983 et conformément au décret n° 2002-539 du 17 avril 2002 relatif aux activités de surveillance à distance des biens.

La société de télésurveillance qui signe ce protocole d’accord avec les forces de l’ordre supporte intégralement les coûts de l’abonnement et les télécommunications surtaxées de la ligne téléphonique dédiée à chaque centre de commandement de police et de gendarmerie ainsi qu’un forfait pour la mise à disposition du personnel de l’Etat qui gère et planifie les patrouilles d’intervention de la police et gendarmerie sur les intrusions de l’opérateur de télésurveillance.

Ce qui explique que de nombreux acteurs de l’alarme et télésurveillance – notamment les plus gros, les banques et les low cost – préfèrent se passer de ce service non obligatoire alors que c’est pourtant ESSENTIEL à tout service de télésurveillance ! Donc en cas de cambriolage, que vous ayez pris l’option « intervention d’un agent de sécurité » ou non, ils vous demanderont d’appeler vous-même la police et comme tout un chacun, vous aurez le standard et non le centre de commandement des patrouilles géolocalisées en temps réel. Le temps de réaction ne peut pas être le même, vous vous en doutez bien…