La télésurveillance n’a pas le droit d’appeler elle-même la police ?

Faux ! Une société d’alarme et télésurveillance peut appeler les forces de l’ordre à 2 conditions réunies : celle d’avoir effectué une levée de doute conforme à la législation et celle de disposer d’une convention signée avec les forces de l’ordre de votre département.

Une levée de doute conforme est :
1- soit : une écoute audio ET visualisation vidéo (une levée de doute vidéo sans audio et vice-versa ne sont pas conformes),
2- soit : un agent de sécurité qui se rend sur place pour constater d’éventuels signes d’effractions bien visibles depuis le trottoir.

Dans le cas de cette deuxième option (choisie par une grande majorité d’acteurs de l’alarme et télésurveillance dont les plus gros opérateurs et les banques pour raisons économiques), la levée de doute prendra entre 1h à 3h puisque sans équipement audio et vidéo, l’opérateur de télésurveillance devra envoyer un agent de sécurité sur site pour qu’il évalue depuis le trottoir (il n’a pas le droit d’entrer chez vous) si une effraction est visible. Il peut donc très bien rapporter un RAS (rien à signaler) alors que la porte de derrière la maison est fracturée mais qu’il n’y a pas de signe d’effraction sur le devant de la maison (!) En cas de rapport négatif, la majorité des acteurs d’alarme et télésurveillance vous factureront en moyenne 90€ TTC de l’heure (temps passé sur site + aller retour donc la note peut vite grimper).

Alors que A&T équipe votre maison de détecteurs de mouvements infrarouges avec caméra vidéo jour/nuit et d’une centrale d’alarme audio + un clavier d’alarme audio (avec micro et haut-parleurs) pour que l’opérateur de télésurveillance puisse effectuer cette levée de doute conforme. De plus, A&T dispose d’une convention nationale signée avec les forces de l’ordre et donc d’un numéro dédié aux centres de commandement de la police et gendarmerie.